Je fais mes laits végétaux maison

Si pour des raisons de santé ou éthiques, vous ne consommez plus de lait de vache mais des laits végétaux, alors cet article pourrait vous intéresser ! J’ai récemment fait l’acquisition d’une machine permettant de réaliser ses laits végétaux maison, j’ai attendu quelques semaines et quelques essais avant de vous en parler mais…voilà, je ne pouvais plus patienter, l’envie de vous partager ça était trop grande.soyabella-robot-a-lait-vegetauxJ’ai commandé la Soyabella sur le site de Force Ultra Nature car après quelques recherches, c’était là que son prix était le plus avantageux : j’ai payé 144 € pour la machine et le kit à tofu (la Soyabella à elle seule revient à 139 €). Je ne vous cache pas que vu le prix, j’ai longuement hésité, je lorgnais dessus depuis déjà quelques mois et vous savez ce qui m’a décidé ? Eh bien, la marque Alpro a supprimé son lait de noisettes pour le remplacer par du lait de noix de cajou. Grande tristesse et grande déception pour moi car leur lait de noisettes était le meilleur (à mes yeux, enfin, à mes papilles) sur le marché, bien que non bio. Si je voulais du lait de noisettes (un inconditionnel pour mes chocolats chauds durant l’automne et l’hiver), je devais donc en faire moi-même…

Un autre paramètre m’a fait passer à l’acte de cet achat : les déchets. Avec Monsieur on en consomme pas mal du lait végétal, que ce soit dans les gaufres, dans les porridges, dans les céréales… On devait être à une boite par semaine (ce qui n’est pas énorme en soi) et comme on est tous les deux dans une optique de diminution de déchets, c’était l’occasion de supprimer celui-là (et combiné aux produits en vrac que l’on consomme déjà, c’est déjà une partie de notre participation de colibri à la réduction des déchets oui oui oui).

Ensuite, troisième paramètre décisif : le prix…car oui, le lait végétal, bio ou non bio, c’est CHER. Vu le prix de la Soyabella, il faut déjà quelques mois de laits végétaux faits maison pour rentabiliser son achat mais c’est un fait, faire son lait végétal soi-même permet de faire des économies. Il faut environ 90 gr d’amandes pour faire 1l de lait d’amandes, ça revient environ à 1,5 € le litre au lieu de 2,5 voire plus de 3€ en magasin. Pour les laits de céréales (avoine, épeautre, etc.), la différence de prix est plus importante encore : il faut 90 gr à nouveau de flocons d’avoine pour faire 1l de lait d’avoine, comptez 1,95 € les 500 gr de flocons d’avoine bio… j’arrondis à 100 gr, ce qui fait 0,40 € pour 1l de lait d’avoine au lieu de plus de 2€ en magasin. PAS MAL HEIN ? Sans oublier tous les additifs, huiles et autres joyeusetés que l’on retrouve dans certaines marques et qui sont loin d’être indispensables…

J’en suis encore aux premières découvertes de la machine, j’ai réalisé jusqu’à présent du lait de noisettes (évidemment), du lait de soja, du lait d’avoine et du lait de sarrasin. Prochaine étape dans les tests : lait d’amandes, lait de noix de cajou et lait de cacahuètes. Je ne rajoute rien dans les laits obtenus sauf un peu de sirop d’agave et de sel, je compte également essayer de rajouter de la vanille ou de la cannelle. Bref, de la pure découverte, c’est bien connu, il faut tester pour trouver LE goût mais c’est amusant. D’après quelques infos trouvées sur plusieurs sites, les laits se conserveraient seulement 3-4 jours mais personnellement j’en ai conservé jusqu’à 7 jours dans une bouteille en verre bien hermétique et aucun problème !

La Soyabella permet de faire des laits végétaux en 15 min (pour la version « chauffante » nécessaire pour le lait de soja) ou 5 min pour les laits à froid (oléagineux, céréales). Il suffit juste de faire tremper les graines, noix, céréales dans de l’eau (ça les active et les booste) pendant minimum 4h à l’avance : moi je prépare ça le soir, ça trempe la nuit et hop le matin c’est prêt en quelques minutes ! À l’issue du mixage, on obtient de l’okara (la pulpe humide d’amandes, de noisettes, etc.) qu’il est possible d’ajouter dans un gâteau, et hop zéro déchet ! La machine permet également de faire des soupes, des porridges, des fromages végétaux et du tofu (avec le kit, of course) mais pour le moment je n’ai fait que des laits, une chose à la fois.

Il existe également des filtres pour réaliser ses propres laits végétaux (d’oléagineux du moins), c’est évidemment moins cher que la machine mais personnellement je sais que les filtres m’auraient vite lassée : le nettoyage et le chipotage que ça implique auraient eu raison de moi je pense.

fullsizerender-1

Et vous ? Vous connaissez la Soyabella (ou une autre marque) ? Vous faites vos laits végétaux vous-mêmes ou vous pensez à vous lancer ? N’hésitez pas à partager vos expériences ou vos recettes !

 

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s